Woolly Tales & Yarns from a Spinner's Flock of Ouessant Sheep 

Une chronique de fil en aiguille d’une fileuse et son troupeau de moutons d’Ouessant

Il assombrit tout …

As we’ve already seen, the darkening modifier produces a very real visual difference in both black and white Ouessant sheep. But it doesn’t stop there !

The presence of the darkening modifier also impacts pattern display of the intermediate alleles at the Agouti locus, creating a much “darker” or obscure pattern. This is seen in Ouessant sheep that display the rusty midsides and the ouessant swiss alleles.

The following is a photo of Alicia, a rusty midsides Ouessant ewe and Alison, her rusty midsides lamb. Alison is almost all black and the rusty midsides pattern is barely visible.

Comme nous avons déjà vu, le modificateur assombrissant fait une différence très nette chez les moutons d’Ouessant noirs et blancs. Mais ça ne s’arrête pas là !

La présence du modificateur assombrissant influe également sur l’allure des motifs ovins d’allèles intermédiaires au locus Agouti, en les rendant plus obscurs et plus sombres. Ce phénomène se voit chez les moutons d’Ouessant rusty midsides et ouessant swiss.

La photo qui suit montre Alicia, brebis Ouessant rusty midsides et Alison, son agnelle rusty midsides. Alison est presque noire. Effectivement, le motif rusty midsides ne se voit quasiment pas.

Alicia & Alison

rusty midsides

In our work with the two new alleles present in Ouessant sheep, the rusty midsides and the ouessant swiss, we have seen a great variation in expression : From a dark, almost black lamb to a fully expressed, vibrantly patterned lamb.

At this point it would seem that this is the same phenomenon that Roger Lundie observed with his work on the darkening modifier.

To better illustrate the impact of the darkening modifier on pattern expression, let’s look at two different sets of Ouessant lambs.

First let’s look at two rusty midsides lambs. Please note that both of these lambs are rusty midsides heterozygous with nonagouti. (ArmAa).

Notre travail sur les allèles rusty midsides et ouessant swiss chez le mouton d’Ouessant montre une variation d’expression très nette dans ces deux nouveaux motifs ovins, d’un agneau presque noir à un agneau qui l’exprime de façon très éclatante.

À ce point, il semblerait que c’est le même phénomène que Roger Lundie avait remarqué dans son travail sur le modificateur assombrissant chez la race Gotland.

Pour mieux montrer l’influence du modificateur assombrissant sur l’expression des allèles intermédiaires au locus Agouti, nous allons regarder 2 paires d’agneaux Ouessant.

D’abord, regardons deux agneaux rusty midsides. Notons qu’ils sont tous les deux rusty midsides hétérozygote avec nonagouti. (ArmAa)

rusty midsides

rusty midsides

Actually, the difference in expression is quite surprising, so much so that it is hard to believe that they share the same genotype ; but they do !

We see this same variation in the ouessant swiss. Both of the following lambs are ouessant swiss heterozygous with nonagouti. (AosAa)

Effectivement, la différence d’expression est tellement surprenante que c’est difficile de croire qu’ils partagent le même génotype : pourtant ils ont bel et bien le même génotype.

Nous pouvons voir ce même phénomène chez l’ouessant swiss. Les agneaux suivants sont tous les deux ouessant swiss hétérozygote avec nonagouti. (AosAa)

ouessant swiss

ouessant swiss

As you can see, the darkening modifier can greatly change the expression of color and pattern.

At this point, it would seem that the darkening modifier plays a central role in the variable expression of these intermediary alleles. But it is also quite possible that other modifiers play a role in pushing color expression in Ouessant sheep.

Needless to say, this is an ongoing research project.

This year I have the possibility of 4 rusty midsides or ouessant swiss lambs being born in my 2 St. Symphorien breeding groups.

We’ll have to see what they look like !

Comme vous pouvez bien voir, le modificateur assombrissant peut transformer l’expression du motif ovin, ainsi que la coloration de la toison chez le mouton d’Ouessant.

À ce point, il semblerait que le modificateur assombrissant joue un rôle central dans l’expression variable des allèles intermédiaires. Pourtant, il est bien possible que d’autres modificateurs entrent en jeu pour influencer l’expression de couleur chez le mouton d’Ouessant.

Évidemment, il reste beaucoup de travail à faire concernant ce sujet.

Cette année j’ai la possibilité de faire naître 4 agneaux rusty midsides ou ouessant swiss dans mes deux groupes de reproduction St. Symphorien.

On verra ce que ça va donner.

The entire contents of the SpinningShepherd.com © Copyright 2008-2021. 

Text and photographs may not be published, broadcast or redistributed

without the express permission of the author/owner.